Méditation de la montagne

 

 

 

Namasté

bonjour à tous 

ici Cedric Michel

Et bienvenue dans cette nouvelle méditation

 

Aujourd'hui hui pour continuer la série de méditation de pleine conscience 

on va pratiquez la méditation de la montagne

 

et avant de plonger complètement dans cette expérience méditative

Je vous invite à télécharger mon nouveau bonus

le pack « sérénité-vivre sans stress » 

dans lequel vous allez pouvoir trouver des vidéos d’astuces anti stress 

et dès la première video je partage avec vous un exercice qui est pour moi un des plus efficace pour améliorer sa qualité de vie 

vous trouverez aussi une sélection de relaxation téléchargeable au format mp3

 

cliquez en haut sur le petit i

ou en bas dans la description

et il vous suffira simplement d’indiquer votre prénom et votre adresse email

 

10 sec silence pour q fil telecharge mettre un écran spécial bonus

 

 

Pour commencer

assurez vous de ne pas être déranger pendant tout le temps de cette méditation

 

puis adopter une position assise

sur coussin ou sur une chaise

une position stable

une position confortable

 

Puis commencez votre pratique en prenant mentalement votre météo intérieur

Observez comment vous vous sentez là maintenant

 

physiquement d’abord

scanner votre corps de la tête au pied et des pied à la tête

et remarquez ce qui s’y passe .. sans juger

Simplement en constatant votre expérience de l’instant

—-30-40 sec—-

 

puis quand ce sera bon pour vous

soyez attentif à la manière dont vous vous sentez mentalement

et de la même manière ..juste en observant …sans juger

—-30-40 sec—-

 

 

et tout doucement 

tout doucement commencer à observer votre respiration

en respirant par le nez

  prenez conscience de chaque inspiration et de chaque expiration

Observez l’air qui entre et qui sort de votre corps

—1 min—

 

observez en même temps comment votre corps bouge avec votre respiration 

 

—1min—

 

observez le rythme de votre respiration, 

la longue de l inspire et la longue de l expire

—1 min—

 

conscience de votre position et votre la respiration

 

pour cette méditation de la montagne 

veillez à garder votre dos bien droit

et votre courp bien ancré dans le sol ou sur la chaise

 

les épaules détendu

les traits du visage complètement relâché 

__1min__

 

et prenez conscience du calme qui s’installe naturellement 

sans aucun effort

 

 

 

Imaginez MAINTENANT la plus belle montagne du monde dont la forme vous plaît particulièrement. 

Concentrez-vous sur l’image de cette montagne dans votre œil intérieur.

on dit souvent que fermez ses paupières c’est la manière la plus naturelle de tourner son regard vers l’intérieur de soi même

 

Attentif à l’image de la montage 

gardez aussi la pleine conscience de votre respiration

 et observez l’image de cette montage qui respiration après respiration

S’affine, s’éclaircis

si vous avez du mal à visualiser cette montagne

essayez juste d’en avoir l'intuition

Imaginez, Visualisez : 

sa structure, —20s—

sa cime, —20s—

ses fondations qui émergent de la roche, —20s—

ses versants abrupts —20s—

et ses flancs en pente douce. —20—

Remarquez l’immobilité de sa masse—20—

 Remarquez sa beauté unique émanant de sa spécificité et incarnant en même temps les qualités universelles de sa forme. 

 

Votre montagne aura peut-être de la neige sur son sommet —20—

des arbres à sa base —20—

Elle sera aura peut-être une cime proéminente, ou bien d’une série de cimes —20—

 

Quelle que soit la forme qu’elle revête, 

tranquillement assis, 

respirez avec cette image de la montagne en vous, 

en observant ses attributs. 

 

Et quand vous sentez prêt essayez fusionner avec cette image,

Faite entrer la montagne dans votre corps de manière à ce que votre propre corps assis là solide, 

et votre vision de la montagne, ne fassent plus qu’un. 

 

Votre tête devient la cime, 

vos épaules et vos bras sont les versants de la montagne

vos fesses et vos jambes repliées forment la base, solidement ancrée sur votre coussin ou sur votre chaise. 

 

Expérimentez à la base de votre colonne vertébrale la droiture 

et même la sensation d’élévation de la montagne. 

 

pleine conscience de votre respiration 

Laissez un souffle régulier vous envahir, signifiant dans votre immobilité, ce que vous êtes – 

au-delà des mots et des pensées 

au-delà des concepts

 une présence complètement centrée, enracinée et tranquille. 

 

Vous avez déjà sans doute remarqué comment la montagne est toujours là pendant que le soleil se déplace dans le ciel. 

Le fond immuable de la montagne où l’ombre et la lumière colorent ses flancs. 

Ces couleurs changeantes et les jeux subtil de lumière qui magnifie l’ensemble de ce paysage.

Au fur et à mesure que la lumière change, 

que la nuit succède au jour et le jour à la nuit, 

la montagne est toujours là, 

Inaltérable et solide malgré 

la succession des saisons et des assauts du climat.  

La neige ne subsiste pas l’été sur la crête des montagnes sauf sur quelques cimes ou crevasses abritées du soleil. 

À l’automne, la montagne déploie sur ses versants arborés 

les couleurs chaudes et brillantes des feuilles ; 

en hiver, un manteau de neige et de glace la recouvre. 

Parfois, des nuages bas ou un brouillard épais la voilent aux yeux des touristes.

La montagne impassible demeure inamovible malgré les tempêtes de neige et le tourbillon des vents. 

Au printemps, les oiseaux se remettent à chanter, les bourgeons s’ouvrent, les fleurs s’épanouissent dans les prairies verdoyantes. 

 

ET la montagne, indifférente à ces changements des apparences, demeure. 

En gardant cette image à l’esprit, 

nous pouvons incarner la même immobilité, 

le même enracinement face à tous les événements qui peuvent survenir au cours des minutes, des heures, des années de notre vie. 

 

 

Pendant notre pratique et notre existence quotidienne, nous éprouvons constamment la nature changeante de l’esprit et du corps ainsi 

que celle du monde extérieur. 

Nous traversons des périodes lumineuses ou des périodes sombres, 

des moments hauts en couleurs comme des moments de lassitude morne. 

 

Ballottés par des vents violents, secoués par des tempêtes intérieures, nous endurons des périodes douloureuses tout comme nous savourons des moments de joie intense. 

Notre aspect physique, lui aussi, se modifie au gré des circonstances et de l’usure du temps, 

comme la montagne change au gré des saisons et des conditions climatiques. 

En devenant « montagne » pendant la méditation, nous adoptons sa force et sa stabilité. 

Elle peut nous aider à voir que nos pensées et nos sensations, nos crises émotionnelles, 

bref les événements qui nous perturbent, ressemblent bcp aux assauts du mauvais temps. 

Nous avons souvent tendance à en faire une affaire personnelle quand en réalité cela relève plutot d’une causalité impersonnelle. 

Les tempêtes qui déferlent sur nos vies ne doivent pas être ignorées mais, au contraire, identifiées, ressenties, reconnues pour ce qu’elles sont car elles ont le pouvoir de nous détruire. 

Avec cette attitude intérieure, nous arriverons à éprouver du calme, du silence et de la sagesse face aux tempêtes dont   nous ne nous 

serions jamais crus capables. 

 

Voilà ce que les montagnes ont à nous apprendre si nous savons écouter. 

 

Cependant, la méditation de la montagne n’est, en fin de compte, qu’un support destiné à nous venir en aide. 

Après l’avoir contemplée, c’est à nous de faire le premier pas et de poursuivre notre chemin. 

Les êtres humains sont bien plus complexes et plus intéressants que les montagnes ! 

Nous sommes des montagnes en mouvement qui respirent et qui dansent. 

Nous avons à la fois la capacité d’être aussi ferme que le roc 

et d’avoir la fluidité de l’eau. 

Nous disposons d’un potentiel immense. 

Nous pouvons voir

Nous pouvons sentir. 

Nous pouvons comprendre et savoir.

 Nous pouvons apprendre, grandir et surtout 

nous pouvons guérir si nous apprenons à entendre l’harmonie intérieure des choses et à garder l’axe central de la montagne malgré 

les intempéries et les circonstances extérieures. 

 

On va maintenant pratiquer en silence pendant environ 5 min

et tout en vivant la pleine conscience de votre respiration

Gardez à l’esprit l’image de la montagne pendant que vous pratiquez cette méditation assise. 

Explorez sa capacité à vous aider à demeurer dans le calme 

 

la pratique en silence commencera et finira par le son de la cloche

 

 

_5min_

son de cloche

Tres bien

Toujours pleinement conscience de votre souffle

vous inspirez vous savez que vous inspirez

et vous expirez vous savez que vous expirez

 

Demandez-vous aussi ce que cette pratique de la méditation de la montage peut vous apporter :

Comment elle peut vous aidez à vous renforcer face aux difficultés quotidiennes, au tumulte ou à la morosité de vos pensées?

 

Percevez-vous des transformations subtiles dans votre attitude vis-à-vis          des changements imprévus qui surviennent dans votre vie ? 

 

Pouvez-vous vivre chaque jour avec cette vision intérieure de la montagne ?

Voyez-vous la montagne chez les autres ? 

 

Acceptez-vous les formes qui leurs sont propres, chaque montagne étant unique ?

 

 

Ainsi s’achève cette méditation de cela montagne

C’était Cedric Michel

et si cette méditation vous à plus dite le moi en bas dans le commentaire et cliquez sur le pouce bleu

n’oubliez pas non plus de vous abonner à cette chaine si ce n est pas déjà fait

et je vous dis à très bientôt pour une nouvelle séance

Namasté