Les 8 dimensions du Yoga


VIDEO :


TRANSCRIPTION TEXTE DE LA VIDEO :

Quelles sont les 8 dimensions du yoga ?

Bonjour à tous, ici Cédric Michel !

Aujourd'hui dans cette nouvelle vidéo on va explorer ensemble les 8 étapes du yoga.

D’abord, d’où est ce que ça vient !

Les 8 dimensions du yoga sont tirées d’un texte qui s’appelle le yoga soutra vous pouvez dire aussi les yoga sutras

 

Le yoga sutra c’est un des textes importants, car bien qu’il existe de nombreuses traditions et écoles de yoga en Inde, qui mettent en avant des aspects différents de la pratique en fonction avec leurs orientations et de leur propre texte, le YOGA SUTRA est unanimement reconnu pour sa dimension universelle et la plupart de ses écoles peut s’y retrouver facilement.

 

LES YOGA SUTRAont été rédigés par PATANJALI. 

Souvent on le situe vers 500 ou 300 av. J.-C., mais récemment certaines recherches ont fourni de sérieux arguments pour le situer plutôt autour du 2e ou 3e siècle de notre ère. De toute façon ce n’est pas très important, ce ne sont que des dates.

 

Pour faire simple, LES YOGA SOUTRAS sont une synthèse du yoga :

 

Il se compose de 195 sutras qui ce sont de petites phases en sanskrit, assez énigmatiques, et qui évoque ou qui résument en quelques mots un principe ou une idée fondamentale du yoga.

 

Comme on la déjà vu les YOGA SUTRAS sont accepter presque unanimement pour leur dimension universelle.

Mais les YOGA SUTRAS traitent d’un yoga bien particulier, qu’on appelle le RAJA YOGAle yoga du mental.

 

L’œuvre complète se décompose en 4 chapitres à peu près de longueurs égales qu’on appelle des padas.

 

Le 1er chapitre Samadhi Pada comme son nom l’indique, il est à propos de Samadhi sur la réalisation spirituelle, le 2ème chapitre Sadhana-Pada sur les pratiques à mettre en œuvre pour cheminer vers Samadhi et c’est dans ce chapitre que l’on retrouve les 8 étapes du yoga. Le 3ème chapitre Vibhuti-Pada sur les résultats qu’on peut obtenir qu’on appelle aussi les sidhi les pouvoirs. Le 4ème chapitre Kaivalya-Pada sur la libération ultime (KAIYVALA)

 

Sacré programme n’est-ce pas ?

 

Revenons aux 8 dimensions du yoga, vous pouvez aussi dire 8 membres ou 8 branches, d’ailleurs en sanskrit on dit : Ashtanga yoga. Ashta qui signifie 8 et Anga : membre.

 

JUSTE UNE PETITE PRÉCISION :

Ici on ne va pas parler du tout de ce yoga physique très dynamique qui vient du sud de l’Inde et qui lui a emprunté son nom

 

Donc 8 branches - si on fait rapide un tour d’horizon

— Les 2 premières branches sont sur l’aspect moral et l’éthique

— La 3ème branche aborde l’aspect physique avec les asanas/les positions

— La 4ème sur le contrôle de l’énergie vitale

— Le 5ème sur le retrait des sens pour ne plus être distrait par l’extérieur

— La 6ème sur la concentration

— La 7ème sur la méditation

et la 8ème sur la réalisation spirituelle.

 

C’est samadhi : la contemplation sans conscience, sans activité de la pensée, ce n’est pas encore le nirvanaou moksha la libération, mais on s’en rapproche.

 

On pourrait faire un livre ou 2-3 heures de vidéo sur chacune de ces dimensions, mais pour aller un peu plus en avant voici qu’il ce faut retenir : les 2 premières —- la morale et l’éthique du yogi, traditionnellement on est très loin de l’aspect culpabilisant des religions concernant la morale et l’éthique. Ici Yamas et Nyamas sont plus des guides pour évoluer et grandir sur le chemin spirituel en présentant les écueils à éviter et les choses à faire pour ce placer dans des conditions favorables pour son évolution. Sur la 1ere branches on est sur les - Les yamas - les 5 attitudes à bannir vis-à-vis des autres et de la société c’est la MORALE EXTÉRIEURE. 

— Mais vous verrez aussi qu’il est d’abord important de savoir ce les appliquer envers soit soi-même.

— (attitudes ici signifie aussi bien action, pensé  et même intention).

 

Le 1er Yama c’est AHIMSA, la non-violence. Non-violence dans les actes dans les pensées et dans les intentions. C’est la vertu la plus importante et qui prévaut sur les autres.

Le 2 YAMA c’est SATYA c’est la vérité. Un Yama très important aussi, il est dit : que le feu de la vérité purifie le yogi et brûle les impuretés à l’intérieur,

MAIS qu’est-ce qui se passe je dis la vérité et je blesse quelqu’un ?

BONNE QUESTION !

Pour nous aider VYASA un des commentateurs les plus illustresdes yoga sutras nous dit :

La vérité sera utilisée à l'usage de tout le monde et non pour détruire ou nuire … Et si nous disons la vérité, mais par cela nous nuisons à un autre être, nous commettons une grosse erreur…

Je vous laisse méditer là-dessus !

Le 3ème YAMA c’est ASTEYA ne pas voler - plutôt simple à comprendre

Le 4ème YAMA c’est BRAHMACARYA

Et là c’est un peu plus compliqué, car ce que je ne vous ai pas encore dit c’est qu’on étudie les yoga sutras principalement grâce à des commentaires réalisés par des érudits et que comme ils viennent parfois de différents horizons : études et culture et bien on a souvent des explications assez différentes même très différentes et BRAHMACARYA en est un bon exemple. Je vais même vous partager ma propre expérience quand j’étais à Bombay j’ai eu 2 professeurs de yoga sutra qui tous les 2 étaient aussi professeur de philosophie samkya et donc qui les interprétaient en fonction de leur la philosophie samkya. Quand je suis allez à Mysore la professeur des yoga sutra : Docteur Malikaune femme incroyable interprétait les yoga sutra , elle a la lecture des vedas.

En Thaïlande école tantrique encore une autre façon de voir les choses et bien pour le même sutra des explications et des interprétions souvent différentes d’ailleurs même pour les 2 1er qui avec le même background en philosophie samkya, bref c’est à nous aussi de faire le tri et de prendre ce qui a un sens pour nous.

 

Donc revenons à BRAHMACARYA le 4ème YAMA, il peut être interprété par chasteté ou par continence sexuelle ce qui veut dire ne pas perdre son énergie sexuelle, donc soit en fonction de l'interprétation BRAHMACARYA vous invite soit au célibat et à l’abstinence ou soit à la prise en compte et l’intégration donc de la sublimation de cette énergie à des fins spirituelles, encore une fois faites votre choix.

Le 5ème Aparigraha – non-possessivité de biens matériels et qui peut aussi s’interpréter par le non-attachement aux biens matériels.

 

LA DEUXIEME BRANCHE : LES NIYAMAS 

Je vais essayer d’aller un peu plus vite pour vous donner les grandes lignes et si un jour vous voulezaller plus loin n’hésitez pas à venir à un stage ou là on a plus de temps !

Le 1er NIYAMA c’est Shaucha la pureté la propreté (SAUTCHA), la pureté de l’esprit et du corps, mais aussi hygiène et le yoga nous fournir beaucoup de technique pour ce nettoyer l’extérieur et l’intérieur de son corps.

Le 2ème Niyama c’est Santosha le contentement, l’acceptation une des principales clés du bonheur sur lequel s’accorde presque tout le monde Santosha c’est accepter ce qui est comme il est, d’accepter que notre corps ne soit pas aussi souple qu’on le souhaiterait quand on pratique les asanas, d’accepter qu’il vieillisse, d’accepter l’impermanence de ce monde.

Santocha c’est le travail d’une vie !

 

Le 3ème c’est Tapas 

Tapas c’est un des rares mots que l’on retrouve plusieurs fois dans les yoga sutras et forcement il non pas la tout à fait la même signification on traduit le 1er en général par austérités, et le 2ème parle feu qui va brûler les importées.

Le 4ème Svadhyaya – auto étude, étude du Soi de sa véritable nature et aussi des textes sacrés.

Le 5ème c’est Ishwarapranidhana. Contrairement à la philosophie samakya dans les yoga sutra on trouve la notion de divin et Ishwarapranidhana et l’abandon au divin et plus généralement l’abandon de nos résultats à ce qui est supérieur. C'est une forme de lâcher-prise.

 

Voilà pour ce qui concerne les 2 premières branches.

 

Maintenant la 3ème branche LES ASANAS, les postures physiques que vous connaissez déjà.

En occident le yoga c’est 90% d’asanas alors que comme vous pouvez le voir ici ça ne représente que 1/8 du système qu’une branche et même moins si on ouvre en détail des yamas et niyamasça ne reprenne plus qu’un 1/16.

Et là on peut se demander si certains ne passent pas à côté de quelques choses… 

 

La 4ème dimension du yoga c’est PRANAYAMA

PRANAYAMA qui peut s’interpréter par contrôle de l’énergie vitale prana énergie et yama contrôle. Mais si on décortique le nom on peut aussi arriver à traduire littéralement PRANAYAMA par : rétention du souffle de la respiration bref on va utiliser notre souffle pour contrôler notre énergie en régulant notre respiration de telle ou telle façon pour agir sur cette énergie qu’est le prana.

 

La 5ème c’est Pratyahara qui signifie littéralement le retrait des sens :

— C’est dire la capacité du mental à ne plus se laisser distraire par les stimuli extérieurs captés par nos sens. Pratyahara c’est la porte d'entrée vers la dimension interne du yoga, quand on pratique Pratyahara on rentre complètement en soi. Et c’est là aussi où on peut se rendre compte que ces étapes proposées par l’ashtanga yoga de patanjali ne sont pas tout à fait linéaires, mais interdépendantes, car si on revient un peu en arrière pour pratiquer correctement les asanas (le n°3) et les pranayamas (n°4) il est essentiel de ne pas se laisser distraire par l’extérieur et donc de pratiquer Pratyahara  

 

La 6ème branche c’est DHARANA la concentration ou fixation de la pensée, ici on ne parle plus d’un état que d’une pratique DHARANA l’état de concentration.

 

La 7ème dimension c’est DHYANA la méditation, il s’agit ici aussi d’un état de méditation là où l’on vie l’arrêt des activités mentales permettant une méditation pure DHYANA l’art de méditation.

 

Et enfin SAMADHI : la réalisation, c’est un état de supra-conscience, d’absorption dans l'Absolu et d’union avec l’univers. Il existe plusieurs stades de samadhi, mais c’est surtout la 1ère étape de la réalisation. En fait c’est là où ça commence… Souvent on confond SAMADHI avec moksha, Samadhi c’est la réalisation et moksha la libération un peu le nirvâna des bouddhistes.

 

Cedric Michel

⇩⇩⇩ PARTAGEZ SUR LES RESEAUX SOCIAUX ⇩⇩⇩ 

YogaCedric MICHEL